Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’exégèse du Coran - Tafsîr al-Qurân

L’exégèse du Coran - Tafsîr al-Qurân

Le commentaire du Coran est ce qu’il y a de plus important pour avoir une bonne compréhension du Livre d’Allah ta‘ala. Ce blog vous propose la plus grande compilation en ligne des plus grand Moufasirin. Abonez-vous a notre Newsletter afin d’être tenue au courant des nouveautés. Baraka l-Lahou fikoum.


« Je [Pharaon] pense plutôt qu´il est du nombre des menteurs » ; Sourate 28 [Al-Qasas], Verset 38

Publié par exegese-coran-tafsir-quran sur 11 Octobre 2011, 03:30am

Catégories : #Aboû Soulaymân Al-Khattâbi

Verset :

 

 

« Wa Qāla Fir`awnu Yā 'Ayyuhā Al-Mala'u Mā `Alimtu Lakum Min 'Ilahin Ghayrī Fa'awqid Lī Yā Hāmānu `Alá Aţ-Ţīni Fāj`al Lī Şarĥāan La`allī 'Aţţali`u 'Ilá 'Ilahi Mūsá Wa 'Innī La'ažunnuhu Mina Al-Kādhibīna »

 

« Et Pharaon dit: "ô notables, je ne connais pas de divinité pour vous, autre que moi. Haman, allume-moi du feu sur l´argile puis construis-moi une tour peut-être alors monterai-je jusqu´au Dieu de Moïse. Je [Pharaon] pense plutôt qu´il est du nombre des menteurs". »

[Sourate 28, verset 38]

 

Commentaire :

 

Aboû Soulaymân Al-Khattâbi (m. 388 H) -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit :

 

وقال حكاية عن فرعون أنه قال   {يا هَامَانُ ابْنِ لِي صَرْحًا لَعَلِّي أَبْلُغُ الْأَسْبَابَ * أَسْبَابَ السَّمَاوَاتِ فَأَطَّلِعَ إِلَى إِلَهِ مُوسَى} فوقع قصد الكافر إلى الجهة التي أخبره موسى عنها ولذلك لم يطلبه في طول الأرض ولا عرضها ولم ينزل إلى طبقات الأرض السفلى. فدل ما تلوناه من هذه الآي على أن الله سبحانه في السماء مستو على العرش، ولو كان بكل مكان لم يكن لهذا التخصيص معنى ولا فيه فائدة، وقد جرت عادة المسلمين خاصتهم وعامتهم بأن يدعو ربهم عند الابتهال والرغبة إليه ويرفعوا أيديهم إلى السماء وذلك لاستفاضة العلم عندهم بأن ربهم المدعو في السماء سبحانه

 

« Et (Allah) a dit, en relatant les propos de Pharaon : « Et Pharaon dit : "Ô Haman, bâtis-moi une tour : peut-être atteindrai-je les voies, • les voies des cieux, et apercevrai-je le Dieu de Moïse », ainsi l'intention du mécréant (Pharaon) s'est dirigé vers la direction dont l'avait informé Moïse, et c'est pourquoi il ne L'as pas cherché sur la langueur ou largeur de la terre et n'est pas descendu dans ses couches inférieures.

 

Dans ce que nous avons donc cité de ces versets, il y a une indication qu'Allah, glorifié soit-Il, est au dessus du ciel, établi sur le Trône.

 

Et si Il avait été en tout lieu, alors il n'y aurait pas eu lieu de préciser (la direction du haut) et cela serait sans intérêt.  Et l'habitude des musulmans, aussi bien l'élite d'entre eux que la masse, est , lorsqu'ils invoquant leur Seigneur dans leurs supplications, ils lèvent leurs mains vers le ciel, et ceci parce qu'il est profondément connu chez eux que leur Seugneur, glorifié soit-Il, est au dessus du ciel. »

 

Source : «chi'âr ad-dîn»[1]



[1] Les propos d'Aboû Soulayman Al-Khattâbi -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- sont cités par Ibn Qayyim Al-Jawziyya -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- dans «moukhtasar as-sawâ'iq», tome 2, page 318 et également dans «tahdhîb moukhtasar sounan abî dâwoûd», tome 7, page 109.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents