Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’exégèse du Coran - Tafsîr al-Qurân

L’exégèse du Coran - Tafsîr al-Qurân

Le commentaire du Coran est ce qu’il y a de plus important pour avoir une bonne compréhension du Livre d’Allah ta‘ala. Ce blog vous propose la plus grande compilation en ligne des plus grand Moufasirin. Abonez-vous a notre Newsletter afin d’être tenue au courant des nouveautés. Baraka l-Lahou fikoum.


« Et lorsque tu [Muhammad] te trouves parmi eux, et que tu les diriges dans la Salât..» ; Sourate 4 [An-Nissa’], Verset 102

Publié par exegese-coran-tafsir-quran sur 11 Octobre 2011, 03:45am

Catégories : #Ibn Qayyîm Al-Jawziyyah

Verset :


 

« Et lorsque tu [Muhammad] te trouves parmi eux, et que tu les diriges dans la Salât, qu’un groupe d’ entre eux se mette debout en ta compagnie, en gardant leurs armes. Puis lorsqu’ ils ont terminé la prosternation qu’ils passent derrière vous et que vienne l’autre groupe, ceux qui n’ont pas encore célébré la Salât. À ceux-ci alors d’accomplir la Salât avec toi. »

[Sourate 4, Verset 102]

 



Commentaire :

 

 

L’Imâm Ibn Al-Qayyîm -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit :

« On peut tirer du verset une preuve [dalîl] de différentes façons :

L’une d’elle est qu’Allâh
-Subhânahu wa ta‘âlâ- leur a donné l’ordre de célébrer la prière ensemble [Salât fîl-Djamâ’at] puis Il a répété le même ordre une seconde fois à l’endroit du deuxième groupe en disant :

« Que vienne l’autre groupe, ceux qui n’ont pas encore célébré la Salât. »


Ceci indique bien que la participation à la prière collective est une obligation individuelle [fardh ’ayn] puisque son accomplissement par le premier groupe [tâ-îfa] n’en a dispensé le second.

Si la célébration de la prière en groupe n’était qu’une Sounnah, le cas de la prédominance de la peur devrait justifier largement son abandon.

 Si elle n’était qu’une obligation communautaire [fardh kifayâ], son accomplissement par le premier groupe aurait suffi.

 Aussi le verset indique-t-il qu’elle constitue une obligation individuelle.
Ceci a été indiqué [dans le verset] de trois manières : on en a donné l’ordre à un premier groupe puis on l’a répété à l’égard du deuxième groupe et enfin on n’en a dispensé personne même en cas de peur.
»



Source : As-salat wa houkmou târikihâ, page 111-112.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents